LE THÉÂTRE DES MUSES À MONACO 🇲🇨

  • Bienvenue, c’est Molière qui vous accueille en sa maison: le Théâtre des Muses de Monaco !

🇫🇷Elle est en même temps sereine, dynamique, joueuse, audacieuse, joyeuse et très compétente : oui, mesdames et messieurs, vous l’avez deviné … c’est d’Anthéa Sogno dont nous parlons. Le lieu de ses rêves accomplis est un hommage aux déesses de la création et s’appelle Le Théâtre des Muses de Monaco !
Minuit sonne quand nous la rencontrons au bar de son délicieux Théâtre, à quelques pas du Jardin Exotique de Monaco, pour lui demander de nous dévoiler la programmation qui aura lieu lors de la Saison 2019-2020. Alors que les 13 spectacles de la programmation enfants ne seront dévoilés que plus tard, nous apprenons que la programmation adultes, réunit vint-cinq spectacles qui seront tous programmés les jeudis, vendredis, samedis, dimanches de chaque semaine et exceptionnellement aussi quelques lundi mardi et mercredi, voir quelque fois…toute la semaine, à partir du 10 octobre 2019 jusqu’au 7 juin 2020. Ce programme présente les dramaturges incontournables Molière, Sacha Guitry, Oscar Wilde, Eugène Labiche pour les plus classiques et des personnages très imposants comme Frida Kahlo, Madeleine Béjart, Picasso, Lucien Guitry, Alexandre Dumas entre autres ! Deux spectacles extrêmement différents seront représentés la même semaine au Théâtre des Variétés de Monaco : les 16 et 17 janvier à 20h30 nous pourrons assister à la comédie classique de Molière “L’Ecole des Femmes” mise en scène de Carlo Boso, et le 19 janvier le seul en scène “Zize , le One Miss Show”, avec Thierry Wilson. D’autres solos comiques sont prévus comme ceux de Emma Loiselle, Jean-Jacques Vanier et Noémie de Lattre, mais celui de Nicolas Devort, plus profond qui clôturera la saison, du 4 au 7 juin, avec ‘La Valse d’Icare ‘… de quoi faire valser nos cœurs et nos âmes !

Récemment honorée par la nomination de Chevalier des Arts et des Lettres, Anthéa adore participer à la transmission de la belle langue française et de l’Art dramatique. Peut être, que dans son beau Théâtre, on pourra aussi assister un jour à une pièce en langue monégasque pour mettre en scène le Patrimoine monégasque !
A propos de cette nomination nous lui avons demandé :
– Récemment, distinguée par le titre de Chevalier des Arts et des Lettres, que ressentez-vous ?
“Une immense fierté, bien évidemment. Pour moi, exactement comme le dit Victor Hugo, « Les mots sont des êtres vivants », la magie de leur assemblage constitue la littérature et je les aime tant ! Nécessité humaine, ils nous permettent de nous exprimer pour accéder à nos besoins vitaux comme pour traduire nos pensées les plus profondes et la valse de nos sentiments. Oui, je suis heureuse d’être officiellement considérée comme l’une de leurs gardiennes. Et puis, l’image du Chevalier donne une dimension de courage et de noblesse qui rallie mes rêves d’enfants. L’association de ces trois mots Chevalier, Arts et Lettres, réunis dans le titre de cette reconnaissance constituent, symboliquement pour moi, une armure qui me donne encore plus de forces et détermination pour participer, grâce au théâtre, au rayonnement et à la transmission de la langue française. »
– Quand l’avez-vous appris ?
“Cet été, l’Ambassadrice de France à Monaco, Madame Marine de Carné Trécesson m’a contactèe alors que j’étais au Festival d’Avignon. La chaleur était terrassante et redoublait encore l’épuisement de cette course à la trouvaille des meilleurs spectacles. Dans cette épreuve qui revient chaque mois de juillet depuis des années, son coup de fil m’a littéralement donné des ailes pour tout le reste du Festival. »
-Vous l’a t’on déjà remise ?
“Non pas encore, à ce jour je n’ai reçu que le diplôme. Pour me remettre la médaille, j’aimerais que ce soit une grande dame des Arts qui l’accroche à mon costume de comédienne. Je serais encore plus fière si cela pouvait être H.S.H. la Princesse Caroline ou Isabelle Adjani qui est mon étoile absolue. Enfin, tout cela est encore à organiser et ce n’est pas dans l’effervescence de cette rentrée théâtrale que je peux me permettre d’imaginer organiser quoi que ce soit. Alors, je range ce rêve, pour plus tard, au rayon des grands bonheurs à venir. »


Chaque été Anthéa Sogno découvre et engage, au festival International du théâtre d’Avignon, nombreuses compagnies pour leur demander de venir jouer au Théâtre des Muses. Lors de notre entretien nous lui avons posé cette question  :
– Quel a été votre choix cette année ?
“Une quarantaine de magnifiques spectacles si l’on additionne les spectacles destinés aux enfants à ceux des adultes. Ensemble ils constituent cette saison toujours aussi éclectique qu’excellente, puisque tel est le crédo du Théâtre des Muses. Cette saison est particulièrement marquée par quatre thématiques : les femmes, quelques grands personnages qui ont fait l’histoire des arts comme Molière, Madeleine Béjart, Alexandre Dumas, Picasso et Frida Kahlo par exemple, des spectacles musicaux et des grands classiques comme Scaramuccia ou L’école des femmes de Molière. »
-Chère Anthéa quelles sont les raisons qui vous ont poussé à faire ces choix ?
“Parce que j’ai adoré ces spectacles et admiré très sincèrement les artistes qui leur donnent vie. Comme depuis huit ans déjà, j’ai eu envie de partager ces rencontres, de faire découvrir aux spectateurs des Muses, ce qui m’avait fait battre si fort le coeur. »
-Parmi tous ces spectacles …quels coups de Coeur ?
“Tous les spectacles de la saison sont déjà des coups de coeur puisqu’il m’est difficile de programmer une pièce qui ne suscite pas en moi reconnaissance, admiration et respect, mais s’il fallait encore faire une sélection des plus, plus, je vous dirais qu’ayant la certitude que le public des Muses me fait totalement confiance et me suit en très grande partie, je peux programmer tous les coups de coeurs que je rencontre et ressens comme tels. J’ai adoré « Un Picasso » (interprété avec Jean-Pierre Bouvier et Sylvia Roux), « Mademoiselle Molière » ( avec Christophe De Mareuil et Anne Bouvier, Molière 2019 de la meilleure comédienne), la comédie “Signé Dumas” ( avec Davy Sardou, Xavier Lemaire et Sebastien Perez), Scaramuccia (Cocktail explosif dans une œuvre romanesque), la comédie classique « L’école des femmes » ( avec Philippe Cordoniu, Christelle Garcia, Simon Lapierre et Mélanie Samie) et bien sûr, la pièce intitulée « Et si on ne se mentait plus » ( mise en scène de Raphaëlle Cambray avec Guillaume d’Harcourt, Maxence Gaillard, Emmanuelle Gaury , Nicolas Poli et Mathieu Rannou). Mais encore une fois, j’aime aussi toutes les autres, et aurais énormément de plaisir à revoir chacune d’entre elles et plusieurs fois encore, surtout dans le si beau cadre naturel et authentique du Théâtre des Muses. »

-Votre programmation est si prestigieuse qu’on se demande comment ce si petit Théâtre fonctionne ?

“Vous avez raison, ce grand-petit théâtre n’a que 100 places et aucun autre aussi petit lieu au monde ne peut afficher de pareils spectacles. C’est une sorte de miracle né de la combinaison d’un heureux destin. Tout d’abord, la volonté de mes arrières grands-parents de s’implanter à Monaco au tout début du 20ème siècle et qui grâce à un travail acharné a connu une certaine prospérité qui leur a permis d’acquérir cette maison dans laquelle ma mère et de mes tantes ont construit le Théâtre. Ces trois-là sont des femmes extraordinaires qui m’ont toujours beaucoup inspirée et dont l’influence m’a mené à faire du théâtre. Elles se sont énormément données pour créer ce lieu et ont beaucoup, beaucoup investi. Voilà pour le départ et pour le fonctionnement, bien qu’il s’agisse d’une structure privée, S.A.S. le Prince Albert II, représenté par son gouvernement, subventionne en partie ce Théâtre qu’il affectionne beaucoup. Chaque fois que nous nous rencontrons il est heureux d’apprendre la progression de la fréquentation et me dit être très fier de la programmation, du succès et de toute la vie et l’amour que génère ce lieu qu’il s’était lui-même proposé d’inaugurer il y a sept ans.”

– Nous avons aussi noté que : le spectacle ‘Scaramuccia’ qui se donnera le jeudi 28 novembre, mis en scène par Carlo Boso, sera donné exceptionnellement en italien le jeudi mais que les autres jours à compter du mercredi 27 la pièce sera donnée en français. De la même manière, le mercredi16 octobre, la comédie “La liste de mes envies », d’après le roman de Grégoire Delacourt, donnera une séance spéciale en langue anglaise avec Lorette Goose …. pourquoi ce choix de représenter deux spectacles dans d’autres langues que le français ?
« C’est très Simple, nous avions déjà donné un spectacle en italien « Mutu », il y a quelques années, et nous avions eu beaucoup de succès car il y a une grande partie de la population monégasque qui parle ou comprend très bien l’italien. Il était temps de recommencer. Depuis très longtemps aussi, je désirais ouvrir la porte aux anglophones car ils sont, eux aussi très nombreux en Principauté. »


– Chaque année, vous proposez également des cours à l’année et des stages d’apprentis comédiens. Pouvez-vous nous faire part de quelques détails inédits ?
« L’une de mes plus grandes fiertés est de voir les enfants grandir et progresser grâce au théâtre. Et quand ils progressent sur scène, ils progressent aussi dans la vie. Je veux dire par là que souvent on nous confie des enfants qui sont très timides ou bien, au contraire, qui débordent d’une énergie qu’ils ont du mal à canaliser, ce qui leur pose pas mal de problèmes. Le Théâtre régule tout et, par exemple, on se sert de la timidité des uns pour prouver à ceux qui voudraient tout le temps s’emparer de la scène les premiers, qu’il faut réfléchir avant de se lancer, sinon on peut très vite présenter n’importe quoi et n’intéresser personne. A contrario, l’exubérance et l’insouciance de ces premiers sert à démontrer aux plus timides qu’il faut y aller, prendre confiance en soit et en les autres et qu’il n’est pas nécessaire d’être parfait dans un cours de théâtre car on est là pour apprendre. L’être humain, depuis toujours est « un grand copieur », il regarde et reproduit ce qui l’apprend des autres. C’est ainsi qu’il se met à parler, marcher et tout faire dans la vie. Alors, le théâtre justement me paraît être la meilleure école de la vie puisque nous apprenons à la reproduire, à la re-créer avec l’obligation d’être fascinant sinon l’audience a vite fait de décrocher. »
-Y aura-t’il de programmé un spectacle de l’Atelier théâtre comme l’an passé ?
“Non, pas cette année car les Inspirés, la troupe de jeunes comédiens en voie de professionnalisation, ont déjà joué l’an passé et cette nouvelle saison, ils devront repartir de zéro avec une nouvelle création pour laquelle, ils travailleront pendant deux ans. Nous ne présentons au public des Muses que des spectacles qui sont tout à fait aboutis. Il y a dix classes de théâtre, nous prenons les enfants à partir de 6 ans, jusqu’aux adultes. Par contre, dans le cadre des présentations de fin d’année, chaque classe donnera son spectacle pour un public essentiellement constitué de leurs proches, mais aussi de certains abonnés car nos fidèles sont toujours invités et certains d’entre eux se réjouissent à venir applaudir ses nouveaux comédiens. Je dois dire que ces soirées sont toujours très réussies.”
A la fin de cette belle interview on s’aperçoit que le théâtre nous fascine de plus en plus car c’est une affaire du bon moment, du juste rythme, du plaisir de l’instant !


À ne pas rater du 13 au 16 fevrier 2020, lors de la Saint Valentin , la Déclaration Amoureuse et Théâtrale de Anthéa Sogno à ‘Sacha Guitry Mon Amour’ !
A plus
Votre Ely Galleani

Pour télécharger le programme de la saison 2019-20120 cliquer ici www.theatredesmuses.com
Pour en savoir plus :
réservations@theatredesmuses.com
Téléphone 00377 97981083
45 boulevard du Jardin Exotique 98000 Monaco

Copyright Ely Galleani

 

🇮🇪 A Monaco Molière Vi Accoglierà nella Sua Casa: Le Théâtre des Muses

É allo stesso tempo serena, dinamica, giocosa, audace, gioiosa e molto competente: sì, signore e signori, avete indovinato stiamo parlando proprio di Anthéa Sogno e del  luogo dove i suoi  sogni diventano  realtà : il Théâtre des Muses di Monaco ! Incontriamo Anthéa al bar del suo delizioso teatro , a mezzanotte precisa, poco lontano dal Jardin Exotique di Monaco per chiederle di svelarci la programmazione della prossima stagione teatrale 2019-2020. In tutto 25 spettacoli, in programma dal 10 ottobre 2019 sino al 7 giugno 2020, ogni giovedì, venerdì, sabato, domenica ed eccezionalmente anche lunedì martedì e mercoledì …. alle volte quasi tutti i giorni della settimana! Un programma teatrale che comprende nel repertorio classico drammaturghi quali Molière, Sacha Guitry, Oscar Wilde, Eugène Labiche e personaggi imponenti come Picasso , Frida Kahlo, Madeleine Bejhart, Lucien Guitry ed inoltre Alessandro Dumas ! Per due volte, durante la stagione , lo spettacolo si trasferirà nel più spazioso Théâtre de Variétés di Monaco : il il 16 e il 17 gennaio 2020 alle ore 20,30 per assistere alla commedia classica di Molière ‘ L’Ecole des Femmes’ , regia di Carlo Boso, e il 19 gennaio 2020 per applaudire il caffè-teatro di Thierry Wilson :’ Zize , Le One Miss Show ‘ . Altri monologhi sono previsti al Théâtre des Muses: alcuni divertenti come quelli di Emma Loiselle , Jean-Jacques Vanier et Noémie de Lattre altri più introspettivi come Nicolas Devort che chiuderà la stagione teatrale con il suo monologo ‘La valse d’Icare’ , capace di far librare i nostri cuori e nostre anime !


Anthéa Sogno hai ricevuto di recente la nomina a Chevalier des Arts et des Lettres (Cavaliere delle Arti e delle Lettere) per il suo costante impegno a diffondere l’arte drammatica e la conoscenza della lingua francese. Ci chiediamo chissà se l’anno prossimo nel suo bel teatro potremo assistere ad uno spettacolo in lingua monegasca ricuperato dal Patrimonio del Principato?
Riguardo a questa recente nomina le abbiamo chiesto:
-Che cosa si prova a essere insigniti della nomina di Cavaliere delle Arti e delle Lettere?
“Di tutta evidenza ne sono molto fiera. Per me , come Victor Hugo lo ricorda, ‘le parole sono esseri viventi’ esse sono all’origine della letteratura ed è per questo che le amo così tanto. Esistono sia per permetterci di soddisfare le necessità della nostra vita sia per dare corpo ai nostri pensieri più profondi e a tradurre i nostri sentimenti. Sì sono felice di essere ufficialmente considerata custode delle Arti e delle Lettere. Diciamolo pure : l’immagine del Cavaliere mi da una dimensione di coraggio e di nobiltà che mi mette in diretta relazione con i miei sogni giovanili. L’associazione delle tre parole Cavaliere Arte e Lettere , riunite nel titolo di quest’onorificenza , costituiscono per me il simbolo di un’armatura che mi da ancora più forza e determinazione per partecipare ,attraverso il teatro , alla salvaguardia e alla diffusione della lingua francese.”
-Quando l’avete saputo ?
“Ero al Festival del Teatro di Avignone quest’estate e l’ambasciatore di Francia a Monaco, madame Marine de Carné Trecesson, mi ha contattata per comunicarmelo. Ad Avignone in quel momento il caldo era soffocante e affaticava in modo esponenziale la mia ricerca degli spettacoli da proporre a Monaco . La comunicazione dell’Ambasciatore al telefono , durante questa dura prova che si ripete ogni anno , mi ha fornito le ali per arrivare al compimento della mia ricerca !”
-La nomina a Cavaliere delle Arti e delle Lettere vi è stata già consegnata pubblicamente ?
“No , non ancora ! Ad oggi ho mi è pervenuta solo l’attestazione. Vorrei tanto ricevere questa medaglia dalle mani di una grande donna del mondo dell’Arte che la spillerà  sul mio vestito d’attrice . Sarei ancor più fiera se potessi essere insignita da H.S.H la principessa Carolina o da Isabella Adjani , che considero una diva senza uguali . Ma tutto questo arriverà al momento giusto , ora devo concentrarmi al lancio della nuova stagione teatrale . Perciò metto via questo sogno …nel cassetto delle gioie a venire !”

Ogni anno Anthéa si reca al Festival del Teatro di Avignone per scegliere gli spettacoli da portare nel suo Théâtre des Muses . Durante il nostro incontro le abbiamo chiesto :
– Che scelte avete fatto per la nuova stagione teatrale?
“In tutto una quarantina di spettacoli, se si calcolano le rappresentazioni per i più piccoli più quelle per gli adulti. Insieme danno vita ad una stagione teatrale eccellente, sempre più eclettica proprio come vuole il ‘credo’ del Théâtre des Muses. Il programma di quest’anno si contraddistingue per quattro tematiche : le donne, le grandi personalità che hanno fatto la storia dell’arte come per esempio Molière, Madeleine Béjart, Alexandre Dumas, Picasso, Frida Kahlo, gli spettacoli musicali e le commedie classiche come ‘Scaramuccia’ o ‘La scuola delle donne’ di Molière ( L’école des femmes).”
-Cara Anthéa potete dirci perché sono stati scelti gli spettacoli in programmazione ?
“Perché in prima persona ne sono rimasta affascinata e ho ammirato sinceramente gli artisti che gli hanno dato vita. Da sette anni ormai ho il piacere di condividere questi miei momenti, di scoperta e incontro con l’Arte, con gli spettatori del Théâtre des Muses e, in tal modo, trasmettergli ciò che mi ha fatto battere così forte il cuore. ”
– Tra tutti questi spettacoli quale ti ha dato la tachicardia?
“Gli spettacoli in cartellone sono uno più bello dell’altro perché mi è impossibile mettere nel programma una pièce che non abbia suscitato in me riconoscenza, ammirazione e rispetto. Sicura della fiducia che il pubblico ripone nelle mie scelte ho portato tutte le rappresentazioni che mi hanno fatto battere il cuore ! Ho amato tantissimo la pièce ‘Un Picasso’ ( con Jean-Pierre Bouvier et Sylvia Roux), a seguire ‘Mademoiselle Molière’ ( Molière 2019 con Christophe De Mareuil et Anne Bouvier) , quindi la commedia ‘Signé Dumas’ ( con Xavier Lemaire, Sebastien Perez et Davy Sardou) , poi ‘Scaramuccia’ ( romanzesco cocktail esplosivo ) per finire con la commedia classica ‘L’école des femmes’ ( con Philippe Cordoniu, Christelle Garcia, Simon Lapierre et Mélanie Samie) e di sicuro ‘Et si on ne se mentait plus’ (regia Raphaëlle Cambray con Guillaume d’Harcourt , Maxene Gaillard, Emmanuelle Gaury , Nicolas Poli et Mathieu Rannou). Ma ancora una volta sono entusiasta di tutta la programmazione e felice di rivedere queste rappresentazioni nella sala, bella ed autentica, del Théâtre des Muses .”

-Come riuscite a programmare spettacoli così importanti in un  Teatro così piccino ?

“Davvero non si può credere che in un Teatro grande ma in realtà così piccolo, solo 100 posti a sedere, si possano rappresentare spettacoli di così alto livello . È un miracolo ,  un fortunato destino . Per prima cosa la volontà dei miei avi di trasferirsi qui nel Principato già all’inizio del secolo scorso . Grazie ad un duro lavoro ed a una forte determinazione , sono riusciti a comperare nel tempo questa casa dove mia madre e le mie zie hanno potuto costruire il Teatro . Queste tre donne sono a dir poco eccezionali e hanno influenzato la mia vita ispirandomi a dedicarmi al  Teatro Si sono dedicate a costruire questo luogo investendo tutte le loro risorse. Ecco come è nato il Théâtre des Muses . Al fine di  garantirne il funzionamento, SAS il Principe Alberto II attraverso il suo Governo sovvenziona in parte Le Théâtre des Muses, nonostante sia una struttura privata . Ogni volta che lo incontriamo è contento di conoscere i nostri progressi e spesso mi ha detto di essere fiero della varietà degli spettacoli, dei successi ottenuti e di tutto l’amore  che questo luogo genera nella società da quando , sette anni fa , lui stesso lo ha inaugurato .”

– Noi però vorremmo chiederti : il prossimo giovedì 28 novembre lo spettacolo ‘Scaramuccia’, per la regia di Carlo Boso , sarà rappresentato in lingua italiana e mercoledì 18 ottobre la commedia ‘ La liste de mes envies’ , tratta dal romanzo di Grégoire Delacourt, sarà interpretata in lingua inglese da Lorette Goose…Perché questa scelta di presentare due spettacoli in un altra lingua?
“Semplicissimo : qualche anno fa abbiamo già rappresentato uno spettacolo in italiano ‘Mutu” riscuotendo molto successo perché una gran parte della popolazione del principato di Monaco parla e comprende molto bene l’italiano…Era ora di ricominciare! Da tempo, inoltre, desideravo aprire le porte del Theatre des Muses al pubblico inglese , molto numeroso nel Principato.”


– Anthéa ogni anno proponete corsi annuali e stage di recitazione , potete dirci qualche cosa di più ?
“E con grande orgoglio che vedo i bambini crescere e progredire grazie al Teatro . E quando progrediscono sulla scena progrediscono anche nella vita . Voglio dire che spesso ci affidano bambini o molto timidi o estremamente vivaci con un’energia che non riescono a canalizzare e che gli crea non pochi problemi. Il Teatro regola tutto questo e consente di far comprendere il valore dell’esitazione ai più vivaci , a quelli che vorrebbero calcare la scena tutto il tempo… facendogli intuire che forse è meglio riflettere prima di lanciarsi, prima di presentare qualcosa che non è interessante e non raggiunge il cuore dello spettatore… Al contrario l’esuberanza di alcuni serve a mostrare ai più timidi che bisogna andare avanti e prendere fiducia in sé stessi e negli altri. Da sempre l’essere umano ama copiare : guarda e ripete …così impara a parlare, a camminare, a vivere . Il Teatro per questi motivi è ,a mio parere, una buona scuola di vita proprio perché insegna a riprodurla, a ricrearla …con l’obbligo di essere affascinanti …al fine di conquistare la sala , gli spettatori.”
-Durante questa stagione ci sarà uno spettacolo del corso del 2018?
“No, non ci sarà uno spettacolo dell’anno scorso perché la troupe dei giovani attori , gli Inspirés, quest’anno dovranno ripartire da zero …con una nuova creazione per la quale lavoreranno durante due anni . Al pubblico del Teatro delle Muse presentiamo solo spettacoli di successo. Abbiamo 10 classi di teatro , dai bambini di sei anni agli adulti . Alla fine dell’anno ogni classe offre il suo spettacolo a un pubblico formato essenzialmente dei propri familiari ma anche da alcuni tra i nostri più fedeli abbonati che sono invitati ad applaudire i nuovi artisti emergenti. Devo dire che anche queste serate sono sempre ben riuscite .”

Alla fine di questa bella intervista ci rendiamo conto che il Teatro ci affascina sempre di più perché è capace di farci condividere un momento positivo, un buon ritmo , il piacere di cogliere l’attimo !’

Da non perdere : dal 13 al 16 febbraio 2020, nei giorni di San Valentino, la Dichiarazione d’Amore di Anthéa Sogno a ‘Sacha Guitry, Mon Amour’ !
A plus !
Vostra Ely Galleani

Per scaricare il programma della stagione teatrale 2019-20120 cliccare qui www.theatredesmuses.com
Per informazioni :
réservations@theatredesmuses.com
Telefono 00377 97981083
45 boulevard du Jardin Exotique 98000 Monaco

Copyright Ely Galleani

Copyright © Ely Galleani Blog. All rights reserved.

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

2 Responses

    1. Merci Armelle . Je suis fascinée par le spectacle ‘Un Picassô parce que je n’aime pas tellement l’artiste et j’ai bien besoin de comprendre pourquoi ! Et après bien sûr ça sera Scaramuccia en italien !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *